Photographe : Helena Vallès -  Interprète : Aicha Benchaâboune

La prochaine session des classes du matin débutera le 7 septembre et s'achèvera le 23 novembre 2022. Les classes auront lieu, à l'Espace Ouvert, tous les mercredis, avec, de 9h à 10h30, une classe en danse contemporaine (niveau intermédiaire) et de 10h30 à 12h, un classe en danse contemporaine (niveau avancé). ​

 

Vous pourrez vous inscrire à la classe (en drop-in) ou vous pourrez choisir d'acheter une carte de plusieurs classes incluant un crédit de 6, 12 ou 24 classes. Vous pourrez utiliser votre crédit de classes durant cette session mais également au cours de la prochain session qui débutera le 18 janvier 2023.

Pour vous inscrire : 

1  - Compléter le formulaire en bas de la page

2 - Effectuer votre paiement 

3 - Une confirmation vous sera transmise 

accueil-classes.png

À propos des classes de danse contemporaine

Chacune des classes en danse contemporaine de Stéphanie s’attache à échauffer le corps de manière minutieuse et globale dans la lenteur pour progressivement en dissocier et isoler certaines parties dans l’accélération. Les exercices d’échauffements s’exécutent à droite et à gauche, et dans différentes directions. Ils sont souvent suivis d’une diagonale de grands déplacements et de sauts. Les classes se terminent par un enchaînement chorégraphique aux coordinations plus ou moins complexes ou par un atelier basé sur le travail du partenaire. Toutes les deux semaines, Stéphanie renouvelle le plan de cours de ses classes avec de nouveaux objectifs techniques et artistiques. Les classes évoluent donc sur deux semaines. Le niveau global des classes évolue également tout au long de la session. Il est donc suggéré de s'inscrire durant la semaine de nouvelles classes mais aussi et idéalement en début de session.

En mouvement constant, infime, même à l’arrêt, les corps chez Stéphanie Decourteille explorent l’opposition. Entre tension et contre-tension, entre étirement et compression, la dynamique de mêler et démêler les chemins corporels est omniprésente. Pour elle, chaque interprète possède un centre de gravité situé autour du nombril. À partir de cela, la jeune chorégraphe va chercher à le déplacer constamment dans tout le corps pour découvrir de nouvelles sensations, de nouvelles gestuelles et des textures de mouvements encore inexplorées. Stéphanie recherche par la complexité de sa démarche, une apparente facilité d’exécution. Aller à l’encontre du corps quotidien et de son mouvement, jouer sur l’anti-naturel tout en ayant pour défi de rendre cette démarche naturelle, passer rapidement de la verticale à l’horizontal, au sol… Là sont les objectifs qui l’animent.